NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

IN MEMORIAM TOUSSAINT LUCIANI

07-02-2018

C'est avec tristesse que nous apprenons le décès à l'âge de 79 ans de Mr Toussaint Luciani, ancien maire de Moca Croce, conseiller général du canton de Petreto Bicchisano, conseiller territorial dès 1982 et remarqué par François Mitterrand. Tous les néomuvristes s'inclinent devant un des héros de l'anti-gaullisme mais aussi devant le polytechnicien.
 En effet, depuis l’éviction des territoriales de Pierre Chaubon par Orsucci, la Corse ne dispose plus de technicien de valeur au moment où elle en a le plus besoin. Au fil des décennies, la quantité des élus à prévalu sur leur qualité. Il y a peu d'hommes politiques corses contemporains que nous pourrions appeler "nos pères spirituels" . Toussaint Luciani en a fait partie; parce qu’au sein de cette petite Nation, il était un des rares à avoir une vision d’État alors que ses successeurs n'ont qu'une conscience de tribus, voire de meutes. Nous lui rendrons un dernier hommage sur sa tombe jeudi à 15h. Certains doivent se sentir à peine plus soulagés car malgré sa longue maladie, son ombre à plané au dessus de chaque scrutin.

Comme on le chantait au sujet de Napoléon: "Et même mort, il les faisait trembler encore."

A SQUADRA

Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

La politique de redécoupage administratif de l'Hexagone autoritairement conduite par l'Etat français a suscité en Alsace une réaction populaire massive et un regain d'adhésion aux idées autonomistes et identitaires. A plusieurs reprises, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Strasbourg, Mulhouse ou Colmar derrière le drapeau ROT UND WISS et le slogan "Elsass Frei", malgré les pressions et les tentatives d'intimidation des autorités françaises. Mais au cours de l'histoire contemporaine, la revendication alsacienne a parfois pris d'autres formes. En décembre 1980 , le groupe alsacien de combat les "LOUPS NOIRS" ( Elsässische Kampfgruppe die "Schwarzen Wolfen" ) entre avec fracas dans l'histoire de l’autonomisme alsacien. C'est la première fois que que des activistes font parler la dynamite pour défendre la spécificité de l'Alsace, son dialecte germanique et pour dénoncer le centralisme jacobin.