NAZIUNALE RADICALE SUCIALU !

Christophe Canioni à l'Assemblée de Corse !

10-01-2018

                                 CHRISTOPHE CANIONI : "Mes interventions à l'Assemblée de Corse"

Après 25 ans passés au Front National comme militant, puis comme cadre, Christophe Canioni a été candidat aux élections départementales de mars 2015, puis tête de liste pour les territoriales de la même année. Élu conseiller territorial FN en décembre 2015, il quitte son groupe en janvier 2017 et siège comme non-inscrit. Pour défendre ses idées, il a crée son mouvement politique AVVENE CORSU .

S'il ne regrette rien de son engagement passé, il a décidé de tourner définitivement la page pour inscrire son action politique dans le paysage corse. Dans ce petit livre, Christophe Canioni vous propose de découvrir ses interventions à l'Assemblée de Corse, 2016 et 2017 ( questions aux membres de l'Exécutif suivies de leurs réponses ) sur des sujets qui touchent à l'immigration, la formation, l'agriculture ou encore la culture. L'ouvrage se termine avec ses propositions sous forme de motions qu'il a défendu en commission.


Christophe Canioni " Mes interventions à l'Assemblée de Corse" éditions Anima Corsa 2017





Rete suciale

                           

Circà

DITE A VOSTRA !

Tribunes libres, reflexions ideologiques, économiques, écologiques etc. CPN vous donne la parole ! Formulaire

Arritti


L'altri


Literatura

Le terme "tiers monde" a longtemps désigné les pays non-industrialisés, soumis ou exploités par le "premier monde" occidental ou le "second monde "soviétique. Il traduisait également parfois une volonté de résistance face aux conceptions anti-traditionnelles régissant conjointement les deux blocs et une auto-affirmation en temps que sujet politique à part entière que l'on appellera le tiers-mondisme .Il est remplacé depuis la fin du "second monde" par celui de "Pays en voie de développement". Une dénomination à la fois marquée par le politiquement correct et l'esprit totalitaire mondialiste: le développement n'est en effet envisagé que dans sa dimension matérielle, mercantile, consommatrice plus que productrice et la voie tracée, la seule possible, est celle qui mène aux standards occidentaux. Ceux qui refusent cette occidentalisation peuvent être aujourd'hui désignés comme "non alignés" indépendamment- ou plutôt en raison même- de leurs différences civilisationnelles. Alain de Benoist plaide donc pour une alliance multi-dimentionnelle de l'Europe et du Tiers-Monde, c'est à dire de tous les non-alignés, face à l'ennemi commun occidental. A l'idéologie des Droits de l'Homme, il oppose la Cause des Peuples et, dès 1986, anticipe sur des clivages qui se révèlent aujourd'hui au grand jour, de la Syrie à l'Ukraine. " Europe,Tiers monde, même combat" préfigure le monde multi-polaire qui émerge actuellement sous nos yeux. Celui de la décolonisation des peuples européens, mais aussi et surtout, de l'Europe elle-même.